LES PROTECTIONS HIVERNALES
En principe, sauf pour les espèces méditerranéennes qu'il faut impérativement mettre à l'abri du gel, il importe peu que le sol du pot soit gelé une nuit ou même pendant 2 jours : c'est lorsque le substrat reste gelé pendant plusieurs jours d'affilée qu'il y a un risque pour les bonsaï puisqu'ils ne peuvent plus s'alimenter. Il est donc indispensable de protéger les bonsaï en cas de gels prolongés et, de manière générale, en cas de températures inférieures à -5° pour les feuillus.
Même les espèces de montagne (pins, genévriers, hêtres etc...), qui aiment le froid et ont besoin d'une période de gel, doivent être protégées en cas de températures bien en-dessous de zéro installées pour une longue période.
Plusieurs moyens sont à la disposition du bonsaika :
SERRE FROIDE
Si on a de la place pour l'installer, la serre froide, associée à des petits chauffages électriques soufflant qu'on peut arrêter et redémarrer selon la température, est la solution idéale pour garder les bonsaï hors gel, en toute sécurité.
Attention néanmoins : les serres froides deviennent vite chaudes s'il y a du soleil en février ! Il faut veiller à bien les ouvrir pour éviter le démarrage précoce de la végétation.
A défaut de serre, quand il gèle fort, on peut remiser les arbres caducs dans un cellier ou un garage, même plongés dans l'obscurité, mais il faut qu'il y ait un minimum de lumière pour les persistants
Si on n'a ni serre ni local hors gel à disposition et qu'on est donc obligé de garder ses arbres à l'extérieur, on doit recourir à d'autres solutions pour les protéger efficacement :
NEIGE
La neige est un excellent isolant. Un bonsaï recouvert de neige, dans les régions où il en tombe beaucoup, est parfaitement à l'abri du gel.
Il faut seulement veiller à ce que les branches ne risquent pas de casser sous le poids.
FEUILLES et PAILLE
Si on a un jardin, on peut enterrer les pots en pleine terre ou dans de grands contenants, et les recouvrir de feuilles mortes ou de paille.
PAPIER BULLE, PAPIER JOURNAL, FEUTRE DE CHANVRE ou FIBRE DE BOIS
Quand on élève des bonsaï sur un balcon ou une terrasse, on peut les protéger efficacement en les emmaillotant dans plusieurs épaisseurs de papier journal, recouvertes de papier bulle.
On peut remplacer le papier journal par du feutre de chanvre ou un panneau en fibre de bois (qu'on utilise dans l'isolation des maisons), qu'on fend au milieu pour le glisser autour de la base de l'arbre.

(Photos "Esprit Bonsaï" n° 73) A gauche : panneau de fibre de bois, très isolant pour les très basses températures-
A droite : feutre de chanvre, pour les régions aux hivers moins rigoureux

   

On peut ajouter aux protections individuelles des tunnels de papier bulle ou de film plastique.
CABLE CHAUFFANT
Les câbles chauffants anti-gel, recouverts de feutre et d'un film plastique, assurent une bonne protection contre le gel.
Ceux de la marque JAGO sont dotés d'un thermostat intégré qui les met en fonction à partir de 3°, et existent dans plusieurs longueurs (4, 8, 12, 14, 18, 24, 37, 49 mètres)
(Photos "Esprit Bonsaï" n° 73) De gauche à droite :
fil chauffant disposé sur le sol - feutre de chanvre recouvrant le fil chauffant - film à bulles recouvrant le tout